Martin Marschner

Martin Marschner von Helmreich estime être un témoin de premier plan de l’implication de l’Etat français dans le financement du génocide des Tutsi : en 1994, il avait signé une convention de courtage financier avec la Caisse centrale de réassurance (CCR), où il avait déposé l’équivalent de trois millions d’euros.

Le 19 août 1994, la CCR, une compagnie de réassurance dépendant directement du Trésor public français, lui fit savoir qu’elle avait perdu un milliard de francs français de l’époque, appartenant à sa filiale Rochefort Finances.

Rochefort Finance, était, jusqu’en 1995, une maison de titres, dépositaire et promotrice d’une vingtaine d’Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) (càd des Sociétés d’Investissement à Capital Variable (SICAV) et des fonds communs de placement). La SA Rochefort Finances avait pour société mère, à concurrence de 60 % des parts, la Caisse Centrale de Réassurance (CCR), établissement public, devenue société anonyme en 1992, mais dont l’actionnaire principal était l’Etat français. La CCR avait pour objet de gérer les fonds collectés par les compagnies d’assurance au titre de catastrophes naturelles.

Le 14 septembre 1994, coup de théâtre : le trésor public français, sans explications, rembourse l’intégralité de cette somme…

Il a affirmé à La Nuit rwandaise, en 2008, que les documents qu’il a en sa possession prouvent le financement, via Rochefort Finances et La Caisse Centrale de Réassurance, de plusieurs livraisons d’armes vers le Rwanda, alors sous embargo, et en plein génocide...

Derniers articles 

Image:Rapport Mucyo
Rapport Mucyo
RÉPUBLIQUE DU RWANDA
15 Novembre 2007
En savoir plus
« L’argent de mes clients a aussi servi au financement du génocide par la France »
Bruno Gouteux
Entretien avec Martin Marschner

En 1991, Martin Marschner est directeur commercial des OPCVM (Organisme de Placement Collectif de Valeurs Mobilières) auprès d’une grande banque française, le Crédit National, qu’il quittera en avril 1991 pour devenir « apporteur d’affaire » (...)

En savoir plus
Image:« Dossier Marschner »
« Dossier Marschner »
La France et le financement du génocide
Rapport de la COB, courriers et autres documents
En savoir plus
Le financement du génocide au Rwanda par la Caisse Centrale de Réassurance : les implications
Témoignage
Par Martin Marschner von Helmreich

Martin Marschner, professionnel de la haute finance, a été amené à témoigner devant la commission Mucyo sur les responsabilités françaises dans le génocide rwandais. Il aurait alors eu l’occasion de vérifier, y compris dans les archives (...)

En savoir plus
partagez Martin Marschner