Michel Sitbon

Édito

Pour le quatorzième anniversaire du génocide des Tutsi du Rwanda, la revue Médias, dans sa livraison du Printemps 2008, consacre trois pages à la défense de Pierre Péan, journaliste réputé, auteur de Noires fureurs, blancs menteurs, paru en 2005 aux Mille-et-une-nuits (Fayard).

C’est à propos de ce livre que le 5 février dernier, la 17 ème Chambre Correctionnelle du Tribunal de Paris était appelée à examiner “au fond” une plainte déposée le 5 octobre 2006 par Sos Racisme contre Pierre Péan et son éditeur pour « complicité de diffamation raciale » et « complicité de provocation à la haine raciale. »

Médias se scandalise de ces poursuites. « Peut-on encore parler du Rwanda ? » demande le journal en titre de cet article.

Médias fait valoir que les affirmations racistes reprochées à Péan ne seraient « pas de lui » mais fondées sur nombre d’études universitaires « jamais contestées »...

Le journaliste, Hervé Deguine précise sa pensée : « il y a même un mot pour désigner ce concept » – en kyniarwanda –, l’ubgenge qui entrera peut-être au dictionnaire de l’académie – française – à la suite de cet intéressant débat... Ubgenge signifie, nous explique-t-il, « forme particulière d’intelligence qui vise l’acquisition d’avantages matériels et sociaux par quelque moyen que ce soit »... L’équivalent en français serait « fourberie » – ou, moins péjoratif selon l’auteur, « malin »...

Ce qui est amusant dans ce pays – en France –, c’est que l’on peut prononcer des énoncés racistes sans même s’en rendre compte.

Car c’est bien l’ensemble des “Tutsis” qui est concerné par ce que l’accusation aura qualifié de « cliché et stéréotype grossier », dans le texte de Péan qui dénonce « la culture du mensonge et de la dissimulation » typique, selon lui, de ce groupe humain !

Procès les 23, 24 et 25 septembre prochain.

___

Au sommaire de ce numéro :

Vénuste Kayimahe

LES RESPONSABILITÉS DE LA FRANCE DANS LA TRAGÉDIE RWANDAISE VONT BIEN AU DELÀ DE LA FAUTE POLITIQUE

Jean Carbonare

• UNE GIGANTESQUE PRISON POUR UN GIGANTESQUE CIMETIÈRE !

• RÉACTIONS À PIERRE PÉAN

Pierre Jamagne

« RWANDA. L’HISTOIRE SECRÈTE » DE ABDUL JOSHUA RUZIBIZA
OU MENSONGES MADE IN FRANCE ?

Jacques Morel, Georges Kapler

HUBERT VÉDRINE, GARDIEN DE L’INAVOUABLE

Génocide Made in France, interview :

« L’IMPUNITÉ POUR NOS DIRIGEANTS ? IMPOSSIBLE. »

Jacques Morel, Georges Kapler

• LA NOTE DU 27 JUILLET 1992 SUR L’ÉTAT D’ESPRIT DES MILITAIRES ET DE LA POPULATION CIVILE

• ERWAN DE GOUVELLO, UN BIEN ÉTRANGE DIPLOMATE

Jacques Morel

L’ASSASSINAT DES GENDARMES DIDOT ET MAÏER, ET DE L’ÉPOUSE DE DIDOT

Yolande Mukagasana

• LETTRE OUVERTE AUX ENFANTS DE BERNARD KOUCHNER

• LETTRES À BERNARD KOUCHNER ET À NICOLAS SARKOZY

• RÉPONSE DE KOUCHNER À YOLANDE MUKAGASANA, documents

Linda Melvern

LA FRANCE, L’ONU ET LE RWANDA

Alain Gauthier

LE POINT SUR LES AFFAIRES JUDICIAIRES EN France

Michel Sitbon

“CONTROVERSES”

• LE 6 AVRIL 2004

• CINQUANTE ANS, ÇA SUFFIT !

Serge Farnel

• LE TANDEM KOUCHNER-SARKOZY,
OU LA GESTION DIALECTIQUE DE L’APRÈS-GÉNOCIDE

• SAUVER LE CHIEN DE L’AMBASSADE DE France

• QUAND LE GÉNÉRAL NKUNDA ACCUSAIT LA FRANCE
DE CONTINUER À SOUTENIR LES MILICES GÉNOCIDAIRES, interview

• CHARLES MURIGANDE, interview :
« ON NOUS A MASSACRÉS AU NOM DE LA FRANCOPHONIE »

• JEAN DE DIEU MUCYO, interview :
« LES PREUVES EXISTANTES
PERMETTENT DE DÉFÉRER DES HAUTS RESPONSABLES FRANÇAIS »

• DITS ET NON DITS DU TÉLÉFILM OPÉRATION TURQUOISE

• LA FRANCE IMPLIQUÉE « DE PRÈS ET DE LOIN » DANS LE GÉNOCIDE

Mehdi Ba

• JEAN-CLAUDE LEFORT, interview :
« LA MISSION D’INFORMATION PARLEMENTAIRE EST PASSÉE À CÔTÉ D’UNE VÉRITÉ QU’IL LUI FALLAIT RECHERCHER COÛTE QUE COÛTE »

• NOTES DU DÉPUTÉ JEAN-CLAUDE LEFORT, document

Jean Damascène Bizimana

L’EGLISE CATHOLIQUE ET LE GÉNOCIDE DES TUTSI :
DE L’IDÉOLOGIE À LA NÉGATION

Yves Cossic

QUE SE CACHE-T-IL SOUS LE NÉGATIONNISME PAROISSIAL
DE CARCASSONNE ?

Bruno Gouteux

COLLOQUE NÉGATIONNISTE AU SÉNAT

Agence rwandaise d’information / Rwandese news agency

COMPTE-RENDU DES AUDITIONS DE LA COMMISSION MUCYO, document

Mis en ligne par Michel Sitbon
 14/03/2008

N°2 • 2008

La Nuit rwandaise n° 2 • 7 avril 2008 10 euros • 416 pages ISBN : 2-84405-230-4
Serge Farnel

Fin septembre 2005, le Journal Officiel[1] publiait la réponse du Quai d’Orsay[2] à une question écrite adressée par le député français Jean-Claude Lefort, relative au génocide des Tutsi du Rwanda. Le ministre français des Affaires étrangères formula sa réponse en s’appuyant sur l’opération d’évacuation (...)

Serge Farnel

Le téléfilm Opération Turquoise, qu’a diffusé en novembre 2007 la chaîne télévisée française Canal plus, et que projette de diffuser la chaîne publique France 2, tire son nom de l’intervention à vocation humanitaire que la France conduisit sous mandat onusien à partir du 22 juin 1994 au (...)

Serge Farnel

Rencontre avec Jean de Dieu Mucyo, président de la Commission nationale indépendante chargée de rassembler les preuves de l’implication de la France dans le génocide de 1994. Du 11 au 19 décembre 2006, la commission rwandaise chargée d’enquêter sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsis au (...)

Serge Farnel

Le 19 janvier 2007, Serge Farnel, était reçu par le ministre rwandais des Affaires étrangères, Charles Murigande pour une heure d’entretien.

Serge Farnel

Au cours d’un entretien accordé le 12 janvier 2007 à Serge Farnel, le général Laurent Nkunda, chef de la principale rébellion de la République Démocratique du Congo (RDC), accusa le général français Christian Houdet, alors chef militaire de la mission des Nations unies au Congo (MONUC), de confondre les (...)

Serge Farnel

Le film Shooting Dogs (Tuer les chiens) retrace les circonstances dans lesquelles, le 11 avril 1994, fut perpétré le massacre des Tutsi réfugiés au sein de l’Ecole technique officielle (ETO) de Kigali. Cet établissement, administré par des prêtres catholiques salésiens, était, au moment du (...)

 La Nuit rwandaise | 2000 · 2021