Silence ! On détruit l’armée burundaise

Gratien Rukindikiza

Avec les Accords d’Arusha, l’armée burundaise avait subi une réforme radicale en intégrant 50 % de Hutu et 50 % de Tutsi, et en relevant le défi de créer un même contingent à partir de combattants auparavant ennemis.

Sa réussite donna corps à l’espoir d’un dépassement des clivages ethniques. Nkurunziza s’emploie à déliter cette institution qui ne lui est pas naturellement acquise en introduisant notamment des chaînes de commandement parallèles.

Le risque est réel que l’Armée burundaise vole en éclat à travers des affrontements meurtriers.

silence_on_detruit_l_armee_burundaise.pdf
 8/04/2016

 Vos commentaires